La Classe Musée est une option à capacité limitée. Seules sept places sont disponibles pour la classe de 6ème. Les élèves doivent être demandeurs et motivés par cette option qu'ils continueront jusqu'à la classe de 3ème. Retrouvez ici le flyer de présentation. Pour toute question, n'hésitez pas à contacter Mme Gagnaire, documentaliste en charge de la Classe Musée au 04 71 09 27 18.

Année 2021/22 : Sssssserpents !

 

Cette année, la Classe musée se place bien sûr sous le signe du serpent, thème de la nouvelle exposition temporaire du musée Crozatier.

Les 32 élèves partent ainsi à la découverte de ce reptile dans différents domaines :
✓muséographique, avec l’histoire des collections d’histoire naturelle, la taxidermie…
✓naturaliste, avec ses caractéristiques physiques, ses modes de vie…
✓ethnologique, avec les symboles, les mythes et les croyances qui s’y rapportent
✓artistique, avec les représentations variées du serpent dans les arts

La Classe Musée et l'expo Serpents

 

...

Les œuvres

Pour cela, le service de médiation jeune public du musée a présenté à la Classe musée les œuvres pressenties pour figurer dans l’exposition en cours de montage, œuvres d’art, objets d’artisanat ou spécimens naturels : de nombreuses pièces que les élèves ont pu ensuite découvrir dans le musée lors de visite guidées de l’exposition.

...

La main à la pâte

Des serpents plein les yeux et plein la tête, ils ont mis la main à la pâte, guidés par une céramiste, Jocelyne Saez Simbola, pour imaginer et façonner des serpents en terre.

...

Des bijoux-serpents

Pour la première séance en octobre et pour se familiariser avec le matériau et les outils, la consigne a été donnée aux apprentis céramistes de confectionner des bijoux-serpents, bagues, bracelets, broches… à partir de petits colombins (boudins d’argile, roulés sur une table), à l’image des bijoux présentés dans l’exposition.

 

J. Vasconcelos, White Snake, 2015    J. Vasconcelos. Electra, 2016

Les séances suivantes ont été consacrées au modelage de serpents, plus gros, à la manière de Joana Vasconcelos, dont deux œuvres figurent dans l’exposition Serpents.

Née en 1971, Joana Vasconcelos vit et travaille à Lisbonne. Artiste plasticienne contemporaine reconnue pour ses sculptures monumentales et ses installations, elle s’adonne également au dessin et au cinéma. Elle renouvelle les liens entre l’art et l’artisanat en les associant dans ses oeuvres, dans lesquelles elle incorpore des objets du quotidien avec ironie et humour, créant un pont entre l’environnement domestique et l’espace public tout en interrogeant la condition des femmes ou la société de consommation. Considérée comme la jeune artiste portugaise la plus marquante de ces dernières années, elle a reçu plusieurs récompenses.

 

Mise en forme des colombins

 

 

Mise en couleur
Dessin et gravure de motifs pour habiller le serpent

 

 

En novembre, les élèves ont découvert les univers de Pierre Hardy et de Niki de Saint Phalle dont on peut voir une œuvre dans l’exposition

Pierre Hardy, Paire d’escarpins, 2013

Pierre Hardy, né à Paris en 1956, est un styliste créateur de chaussures français. Il est reconnu pour ses créations aux formes architecturales et pour ses sneakers.

Niki de Saint Phalle, Grand fauteuil aux serpents

Niki de Saint Phalle (1930-2002) est une plasticienne, peintre, graveuse, sculptrice et réalisatrice de films franco-américaine. Elle commence à peindre en 1952 et réalise ses premiers assemblages en 1956. Elle se révèle au grand public en 1961 avec les «Tirs», installations durant lesquelles les spectateurs tirent sur des poches de couleurs qui éclatent en éclaboussant des assemblages de plâtre. Cette nouvelle manière de peindre la lance sur la scène artistique mondiale. À travers cette performance artistique, ces «Tirs» sont la représentation d’une violence matérialisée. En 1960, elle devient membre du groupe des Nouveaux Réalistes. Elle explore la représentation artistique du rôle de la femme et réalise des poupées grandeur nature intitulées «Nanas», femmes plantureuses et colorées en polyester, grillage et papier mâché. Avec son mari Jean Tinguely, elle produira notamment la Fontaine Igor Stravinsky installée devant le Centre Pompidou à Paris et le Jardin des Tarots en Toscane qui réunit des sculptures monumentales inspirées par les figures du jeu de tarots ; ces dernières étant habitables, elle y vivra avec sa famille pendant plusieurs années.

 

Jocelyne Saez Simbola leur a alors proposé de créer leur propre escarpin-serpent aux couleurs de Niki de Saint Phalle. Travail qui a demandé inventivité, méticulosité, concentration et habileté !

 

Modelage et assemblage du talon, de la cambrure, des différentes pièces de la chaussure.
Recherche de graphismes, de motifs rappelant le serpent.

 

Pose des couleurs vives et contrastées sur pièces cuites.

 

Les escarpins-serpents de céramique ont été exposés dans différentes salles du musée.
A vous de les retrouver...

 

 

En janvier et février, les élèves de la classe Musée ont découvert le serpent-objet de collection et, pour cela, ce que sont les collections d’histoire naturelle dans les musées, comme celles du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris ou celles du musée Crozatier : leur origine, leur histoire, leur variété, leur utilité, leur conservation ou leur restauration.
Puis, des reportages et documentaires scientifiques leur ont fait découvrir le serpent en tant qu’animal : ses caractéristiques physiques, son mode de vie, les différentes espèces, etc.

 

...

Abédécédaire

Pour partager toutes ces connaissances sur le serpent (augmentées de quelques recherches documentaires), la Classe mMsée a rédigé un abécédaire sur le reptile sous forme d’affiches, exposées sur les murs au premier étage du collège.

...

La fabrique à serpents

A partir du mois de mars, la Classe musée a entrepris la fabrication d’un serpent de grand format avec des matériaux de récupération. Pour cela, c’est Emilie Delmas, artiste plasticienne, qui a accompagnés et guidés les élèves. Elle a confié à chacun une grosse boîte de conserve pour qu’il la ponce, la recouvre d’une sous-couche d’accroche avant de la peindre de la couleur de son choix. Sur ce fond de couleur, chacun a imaginé un décor, une histoire en lien avec l’imaginaire du serpent, puis lui a donné forme et relief en habillant sa boîte de conserve à l’aide de chutes de tissus ou de cuir découpées, tressées, de ficelles, de tuyaux ou de câbles électriques, de petits objets divers (balles de ping pong, poupée, plaquettes de médicaments…) ou de matériaux naturels comme la mousse ou des graines.

...

Des boites et des fourrures

Ainsi, une boîte porte les plumes du serpent à plumes des Aztèques, on peut voir la tête de Méduse surgir d’une autre boîte ou des planètes qui gravitent autour d’une autre alors qu’une boîte évoque la recherche médicale autour du venin... Toutes ces boîtes sont autant de bouts de serpent. Montées sur des piquets, elles vont être assemblées en un serpent géant qui ondulera entre les arbres de la cour du collège.

 

Les boites finies

 

 

Année 2020/21 : Silence ça tourne !

Élémentaire, mon cher


C'est l'histoire d'une duchesse, ou d'une comtesse, non... c'est une baronne, la baronne de Vachères. Une baronne qui parcourt, affolée, les salles du musée Crozatier, à la recherche de son châle doré, égaré ? oublié ? volé ? Elle interpelle les personnages dans les tableaux, dans les vitrines, soutenue dans son enquête par un étrange inspecteur, pour remettre la main sur son précieux vêtement… Les momies égyptiennes, Vercingétorix ou les dentellières pourront-ils, voudront-ils venir en aide à ces singuliers visiteurs ?

Chaque année, les élèves de la Classe musée, aidés par un intervenant, travaillent sur un projet artistique. Après la peinture et la sculpture, c'est dans une création théâtrale que se sont lancés les collégiens. Ils devaient imaginer un parcours théâtralisé dans le musée Crozatier pour proposer une visite originale au public du musée.

Christophe Huet, comédien-metteur en scène, a sélectionné une douzaine d'oeuvres, la plupart dans la galerie des beaux-arts. Les élèves ont fait des recherches sur ces œuvres pour pouvoir ensuite créer des personnages, des scènes et des dialogues afin de donner vie aux œuvres du musée, et ainsi donner vie au spectacle Elémentaire mon cher ! Christophe Huet les a guidés dans cette création mais il les a surtout initiés au jeu d'acteur avec des exercices d'improvisation puis des séances consacrées à la mise en scène et de nombreuses répétitions.

Mais le coronavirus a bouleversé le calendrier... Le projet entamé en 2019/2020 a dû s'interrompre avec le 1er confinement et a été reconduit en 2020/2021. Des élèves sont partis, des nouveaux sont arrivés, le projet a donc été repris depuis le début : exercices d'improvisation, répétitions, travail sur les textes... pour aboutir à des représentations devant les visiteurs du musée avant Noël, qui furent elles-mêmes annulées pour cause de crise sanitaire et de musée fermé au public !

Le spectacle a néanmoins été joué, sans visiteurs, mais devant caméra. Les apprentis comédiens ont découvert la vidéo de leur visite théâtralisée au mois de juin. A votre tour de les suivre dans les galeries du musée Crozatier...


La Classe musée remercie chaleureusement le personnel du musée, Mmes Leleu et Garnier de la SAMC, MM. Sommer, De Vos et Damore ainsi que Christophe Huet pour leur aide précieuse.


Forts de leur expérience théâtrale, les élèves de la Classe musée ont consacré le reste de l'année à une activité de médiation proposée par le musée Crozatier. En effet, pendant les périodes de confinement, le personnel du musée a présenté certaines de ses œuvres sous la forme de capsules vidéo « Un jour, une oeuvre », consultables sur le site internet ou la page Facebook du musée.

A leur tour, les élèves en binôme ont donc fait des recherches, rédigé et mis en scène leur présentation, sur le modèle de leurs aînés, pour jouer les guides et faire connaître, à leur manière, aux visiteurs du site, tableaux, statues et autres objets du musée. Pour visionner leurs vidéos, rendez-vous sur la page Facebook du musée Crozatier.

Visite théâtralisée


La Classe Musée réunit une heure par semaine deux groupes d'élèves : le mardi pour les 4e/3e et le jeudi pour les 6e/5e. Ils travaillent en partenariat avec le musée Crozatier notre très proche voisin.

Les thèmes de travail sont nombreux grâce à la variété des collections du musée : histoire de la Préhistoire à la Renaissance, beaux-arts, sciences et techniques ou traditions du Velay.

Chaque année, un projet différent nous permet de rencontrer un artiste avec lequel nous menons un travail sur plusieurs mois pour aboutir à une création artistique (peinture, modelage, taille de pierre...).

Dans un autre contexte, les années précédentes, nous traversions la rue naturellement et régulièrement pour retrouver les oeuvres du musée devenues familières. Dur, dur en 2020 et 2021 pour la Classe musée, de ne pouvoir se rendre au musée ! Mais nous avons malgré tout mené à bien notre projet « théâtre », juste en face du musée, au CDI du collège...

En effet, guidés et accompagnés par Christophe Huet, comédien et metteur en scène de la Compagnie du Petit Atelier, nous avions pour objectif de créer une visite théâtralisée du musée Crozatier. Ce projet, interrompu par le premier confinement, a été reconduit cette année.

 

Le travail a commencé par des recherches sur la douzaine d'oeuvres sélectionnées. Puis Christophe Huet nous a proposé des exercices d'improvisation pour commencer à nous glisser dans la peau de comédiens, et très vite nous avons entamé le travail de création.

 

Il s'agissait d'imaginer nos personnages et leurs dialogues et de leur donner vie en élaborant une mise en scène pour chaque étape de notre déambulation dans le musée.

 

Les répétitions se sont ensuite enchaînées et devaient aboutir à des représentations devant spectateurs cet hiver. Mais le public ne pouvant être accueilli au musée, c'est devant les caméras d'une équipe de professionnels que nous avons joué « Elémentaire mon cher ! ».

 

Le film est en cours de montage. Dès qu'il sera prêt, il sera mis en ligne et vous pourrez alors découvrir l'enquête menée par un drôle d'inspecteur à travers les salles du musée pour retrouver un châle doré égaré par une baronne surprenante, aidé par les interventions insolites de personnages sortis des œuvres !

 

Bandes-Annonces


Pendant le confinement le personnel du musée Crozatier a présenté une œuvre par jour sur sa page Facebook, sous la forme de courtes vidéos : les « bandes-annonces ». Ces pastilles vidéo sont désormais accessibles sur le nouveau site du musée.

En février, le musée nous a, dans un premier temps, demandé de relire et corriger des cartels destinés au jeune public. Puis il nous a proposé de réaliser à notre tour nos propres bandes annonces pour présenter des œuvres parmi la vingtaine étudiée avec ces « cartels junior ».

Nos bandes annonces s'adresseront au jeune public, mais pas que...

 

Par équipe de deux, nous avons alors fait des recherches sur les œuvres sélectionnées et construit ensuite un scénario pour les présenter face caméra. Les enregistrements devraient avoir lieu après le confinement, en mai.

Vous pourrez visionner ces bandes annonces sur le site du musée ainsi que sur le site du collège, rubrique Classe musée, pour en savoir plus sur les vases canopes, l'orang outang, les coupes de fruits de Marcoville ou le crâne de mammouth...

Année 2019/20

La Classe musée accueille cette année dix nouveaux élèves de 6ème à qui nous souhaitons la bienvenue, et compte donc trente inscrits. Nous nous retrouvons une heure par semaine : le mardi pour les 5èmes/4èmes/3èmes et le jeudi pour les 6èmes/5èmes. Notre partenaire privilégié est toujours le musée Crozatier, notre imposant voisin, qui, grâce à ses collections encyclopédiques, nous offre des thèmes de travail et de découverte nombreux et variés.

Depuis la rentrée, nous poursuivons notre travail sur le BESTIAIRE (entamé l'an dernier avec la réalisation d'une sculpture en pierre, à la manière des tailleurs de pierre du Moyen Âge, cf archives 2018-2019, rubrique La Classe, l'oeuvre !) avec la conception d'un livret de visite destiné aux plus jeunes qui découvrent la cathédrale du Puy et son cloître ainsi que les collections médiévales du musée Crozatier. Pour en savoir plus, consultez la rubrique Bestiaire ci-dessous.


Nous avons également eu la chance d'assister le 6 novembre dernier au spectacle Le Cabinet fantastique, voir la rubrique Sorties ci-dessous. D'ailleurs 2020-2021 sera ensuite placée sous le signe du THEÂTRE. A suivre...


Retrouvez ci-dessous les archives de la classe musée par année. Vous pouvez également visiter le site de la Société des amis du Musée Crozatier, notre partenaire au sein de la classe musée.